Association des Industries Chimie Pharma Life Sciences
Protection proactive et efficace du climat

Protection proactive et efficace du climat

Les membres de scienceindustries reconnaissent explicitement la réalité du changement climatique.
Nous soutenons l'objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre pour 2050 présenté par la Confédération comme un but fondamental, et nous prônons une protection proactive et efficace du climat.

09.04.2021

Ces dernières années, la question de la protection du climat a pris une importance considérable dans tous les domaines de la société. Les entreprises membres de scienceindustries participent à ce débat et fournissent aujourd’hui déjà une contribution significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Elles le font concrètement en optimisant les processus dans leurs propres usines et sur leurs chaînes d'approvisionnement. Parallèlement, beaucoup de nos membres proposent des solutions face au changement climatique.

Dans le document de position "Protection proactive et efficace du climat dans les industries chimique, pharmaceutique et des sciences de la vie" nous décrivons quatre moyens d’action qui aideront nos industries sur la voie de la neutralité climatique et qui se complètent de manière significative.

  • Nouvelles technologies prometteuses pour nos industries (boîte à outils technologique) : le développement continu de technologies et procédés novateurs est le principal levier grâce auquel nos industries pourront réaliser l’objectif « zéro émission nette ». Des principes de base spécifiques sur la voie de la neutralité carbone sont définis, en particulier la manière dont une combinaison de technologies et d'approches adéquates permettra de réduire de manière significative, à terme, les émissions de CO2 de nos industries.
  • Systèmes de conventions d'objectifs : cet instrument de la politique climatique, qui a déjà fait amplement ses preuves parmi les membres de scienceindustries, doit être maintenu à tout prix. Les organisations chargées de la mise en œuvre par la Confédération apportent un soutien très précieux à cet égard. Pour continuer à obtenir des réductions significatives d’émissions au niveau national dans les décennies à venir, il faut également sauvegarder le principe de subsidiarité.
  • Échange de droits d'émission : le système d'échange de quotas d'émission (SEQE) est le deuxième instrument primordial de la politique climatique, qui doit nécessairement être lié au système européen (système communautaire d'échange de quotas d'émission -SCEQE). La participation à ce système compatible avec l'UE est particulièrement importante pour les grandes entreprises, puisqu’elle leur offre une sécurité de planification à long terme et garantit des conditions cadres équivalentes à celles de leurs concurrents européens en matière de politique climatique.
  • La compensation des gaz à effet de serre : la compensation par l'achat de certificats d’émission ou la mise en œuvre de projets de compensation propres est également une approche judicieuse à long terme. Elle convient en particulier aux entreprises pour lesquelles des mesures en interne ne sont pas économiques ou qui souhaitent compenser les émissions de leurs chaînes d'approvisionnement. Cela peut se faire, par exemple, par le biais d'accords bilatéraux ou multinationaux.

En plus vous trouverez dans le document nos demandes relatives à les conditions-cadres nécessaires et dans l'annexe exemples de contribution des produits et services des entreprises membres.


Fermer

Inscription newsletter

Newsletter trimestrielle
Positions des sessions

 
 

Statistiques du commerce extérieur chimie pharma sciences de la vie

Analyses complémentaires

Export Chemicals Pharma Life Sciences Suisse par région

Analyses complémentaires