Association des Industries Chimie Pharma Life Sciences
Le rejet de l'initiative de résiliation renforce l'innovation

Le rejet de l'initiative de résiliation renforce l'innovation

Le secteur chimie, pharma, sciences de la vie est soulagé : le peuple suisse refuse nettement l'initiative de résiliation, renforçant ainsi la Suisse en tant que site d'innovation et de production et marquant son attachement au maintien des accords bilatéraux actuels avec l’UE.

27.09.2020

Grâce à ce clair refus de l'initiative de résiliation, notre accès aux travailleurs les plus qualifiés du monde entier, y compris ceux de l'UE, est maintenu. Le vote de nos concitoyennes et concitoyens renforce donc la place économique suisse. Car la prospérité de notre industrie chimique et pharmaceutique, axée sur la recherche, est précisément tributaire de personnel d’élite. C'est seulement avec l’aide des meilleurs talents que la Suisse peut réussir en tant que pôle d'innovation et que la compétitivité de nos industries peut durablement être assurée, pour le bien du pays.

L'engagement à maintenir les accords bilatéraux comme pierre angulaire d'une place économique ouverte à la concurrence est un signal urgent qui vient d’être donné à tous les acteurs concernés de Suisse et d’Europe. Pour l'industrie chimico-pharmaceutique, premier exportateur suisse avec un volume d'environ 114 milliards de francs, le maintien des accords bilatéraux I est absolument crucial. Près de la moitié des exportations de nos branches prennent le chemin de l'UE. Grâce à ces accords, les membres de scienceindustries ont librement accès au marché intérieur de l'UE. Outre la libre circulation des personnes, l'accord de reconnaissance mutuelle des autorisations de produits (ARM), si important pour nos industries puisqu’il leur assure un accès rapide et non bureaucratique au marché de l'UE, est lui aussi préservé.

L'Europe revêt également une importance primordiale pour la recherche. Chacun sait que l'industrie chimico-pharmaceutique suisse est un leader dans les technologies modernes et qu’elle coopère avec les meilleures universités du monde, dont, bien sûr, les EPF de Zurich et Lausanne. De nombreux projets de recherche sont en effet menés en collaboration avec des universités étrangères et aboutissent aux plus grands succès grâce à d’intenses échanges d’idées et de talents. La recherche suisse tire un bénéfice considérable de la coopération avec l'UE dans le cadre du plus grand programme de recherche au monde, "Horizon Europe".

Il n'y a pas de solution de rechange à la voie bilatérale et les citoyens suisses l'ont reconnu aujourd'hui.

Renseignements:

Marcel Sennhauser, responsable Communication & Public Affairs
marcel.sennhauser@scienceindustries.ch, T +41 44 368 17 44

Sabrina Ketterer, Communication
sabrina.ketterer@scienceindustries.ch, T +41 44 368 17 43


Fermer

Inscription newsletter

Newsletter trimestrielle
Positions des sessions

 
 

Statistiques du commerce extérieur chimie pharma sciences de la vie

Analyses complémentaires

Export Chemicals Pharma Life Sciences Suisse par région

Analyses complémentaires